Une oeuvre émouvante et éclatante, en araméen, anglais, latin pour un Stabat Mater résolument contemporain composé par un  musicien éclectique, jaszzman de Soft Machine, et plus tard reconnu pour une oeuvre vocale sacrée très inspirée.